Graines de troc

pour échanger entre jardiniers

grainesdetroc450

Il y a peu, j’avais évo­qué ici l’idée de co­pier le mode de fonc­tion­ne­ment de Book­Mooch pour échan­ger des graines — et quelqu’un l’a fait : ça s’appelle grainesdetroc.fr. Cha­peau bas à Sé­bas­tien qui s’est at­telé à ce tra­vail salutaire.

Connaissez-vous book­mooch ? C’est un sys­tème d’échange de livres sur in­ter­net dans le­quel chaque par­ti­ci­pant fait la liste des livres qu’il veut bien don­ner, la liste des livres qu’il vou­drait re­ce­voir, et le sys­tème or­ga­nise la ro­ta­tion des livres : cha­cun se charge des frais d’envoi aux des­ti­na­taires des livres que le ser­veur aura dé­si­gnés comme heu­reux ré­ci­pien­daires de ses dons, tan­dis qu’il re­çoit gra­tui­te­ment des livres de sa liste de sou­haits, ex­pé­diés par d’autres par­ti­ci­pants. La comp­ta­bi­lité est as­sez simple, puisque 1 livre ex­pé­dié donne droit à 1 livre reçu.

La tech­no­lo­gie pour­rait être ri­gou­reu­se­ment la même pour les échanges de se­mences an­ciennes : cha­cun en­ver­rait à ses frais des sa­chets de graines et en re­ce­vrait d’autres gra­tui­te­ment. Il y a en plus trois avan­tages ma­jeurs des graines sur les livres : la li­vrai­son est moins chère, il y a pro­ba­ble­ment moins de ré­fé­rences à gé­rer, et les graines se multiplient.

Donc on gagne des je­tons quand on en­voie des graines à d’autres jar­di­niers, et on uti­lise ses je­tons pour de­man­der des graines à d’autres jar­di­niers. Je suis un peu gêné par le bou­ton “ache­ter des je­tons” (sur book­mooch, le sys­tème fonc­tionne ap­pa­rem­ment sans qu’il y ait be­soin d’amorcer la pompe avec de vrais sous / ça prête le flanc à des pro­blèmes ju­ri­diques sur le ca­rac­tère mer­can­tile de l’initiative), mais on peut en fait ga­gner ses pre­miers je­tons pour amor­cer les échanges sans en ache­ter puisqu’il suf­fit de pro­po­ser dix va­rié­tés dans la base de don­nées (un peu comme sur book­mooch où chaque livre qu’on ra­joute à la liste des livres qu’on veut bien don­ner rap­porte 1/10 de jeton).

Donc allez-y, no­tez vos va­rié­tés, échan­gez de suite les graines qui vous res­tent après vos se­mis, préparez-vous à ré­col­ter vos graines à la fin de la sai­son, et tro­quons nos graines de va­rié­tés an­ciennes comme le ré­seau se­mences pay­sannes en­cou­rage l’échange des cé­réales an­ciennes afin d’enrayer l’érosion de la di­ver­sité gé­né­tique de nos plantes po­ta­gères et or­ne­men­tales. Rendez-vous sur grainesdetroc.fr et faites pas­ser l’info.

Des graines de monnaie-du-pape (lunaria) dans un sachet pr la poste

Si­non, sur le bon vieux mode des pe­tites an­nonces, il y avait déjà graines et plantes. Il n’y a pas de rai­son qu’il n’y ait qu’un seul site ou qu’un seul sys­tème pour échan­ger les graines : quand on parle de bio­di­ver­sité, ça s’applique aussi à nos solutions.

D’ailleurs, pri­vi­lé­gions d’abord les trocs aux graines lo­caux, mais ça va sans dire…